10.05.17 Qu’attendent les recruteurs du nouveau gouvernement ?

Ayant suivi de près les élections présidentielles, les professionnels du recrutement jugent prioritaires les chantiers suivants* : l’emploi, la transformation numérique et le développement de nouveaux modes d’organisations.

Zoom sur le chantier de l’emploi…

Les recruteurs souhaitent que le nouveau gouvernement fasse de l’emploi sa priorité :

  • L’insertion professionnelle des jeunes est un sujet-clé. Les recruteurs estiment qu’il est nécessaire de favoriser l’apprentissage des jeunes en mettant en place des politiques incitatives (exonération des charges sociales pour l’embauche d’un apprenti, facilitation des modalités de rupture de contrat…). Concernant la formation professionnelle, ils s’expriment en faveur d’une aide fiscale pour l’investissement dans la formation.
  • La question du coût du travail est un thème prioritaire : la baisse des charges patronales est souhaitée par le secteur.
  • Les recruteurs ne sont pas convaincus par l’idée d’un contrat de travail unique. Cela ferait conduire à revenir sur les garanties du CDI. Ils souhaitent assouplir et simplifier le CDD, la plupart des entreprises jouant le jeu du CDD paient la prime de précarité.
  • Ils ne sont qu’une petite majorité à estimer que la question de la durée légale du temps de travail doit être une priorité de réforme en laissant à la négociation d’entreprise le soin de déterminer les règles de durée de travail.

Attendons quelques semaines afin de voir les premières mesures du président MACRON. Après le point sur les 100 jours de Donald TRUMP, nous ferons le point sur les premiers 100 jours d’Emmanuel MACRON !


*Sondage réalisé par l’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines.