4.04.17 Préférez-vous être managé(e) par une femme ou par un homme ?

Le « plafond de verre » dans les entreprises reste un sujet-phare évoqué dans les conférences et s’est même invité dans notre campagne présidentielle.
Les dernières études nous prouvent qu’aborder le sujet en montrant du doigt nos dirigeants n’est pas le seul prisme pour traiter la question. En effet, 61 % des femmes françaises préfèrent un management masculin, comparé à 67 % des hommes.
Difficile de taxer ces dernières de sexisme alors quelles explications apporter ? Sont-elles plus méfiantes ? Moins solidaires pour s’entraider jusqu’à l’accès aux conseils d’administration ?

Allons nous promener à travers le monde pour connaître l’opinion des hommes dans les autres pays. Cela pourrait nous donner une idée pour essayer de comprendre si le rejet de la « femme manager » est le résultat d’une pensée de genre, d’une pression politique, d’une question identitaire ou les trois en même temps.
La plus mauvaise note a été décernée au Japon avec 9% des hommes qui souhaiteraient être manager par une femme.
Le meilleur élève de la classe est la Suède avec 44% des hommes partants pour l’être.

Apparemment, le diable qui s’habille en Prada n’est pas prêt d’être démystifié.